Chroniques littéraires, Détente

Bienvenue à High Rising – Angela Thirkell | Avis

Quand la gentry anglaise fait sa comédie : un roman truculent !

Que diriez-vous d’un joyeux moment de détente entre Londres et la campagne anglaise ? Angela Thirkell, cousine de Rudyard Kipling et filleule de J.M. Barrie, nous offre une comédie savoureuse sur la gentry anglaise.

Qu’en dit l’éditeur ?

L’auteure à succès Laura Morland et son turbulent fils Tony ont décidé d’aller passer les fêtes de fin d’année dans leur maison de campagne. Mais l’ami et voisin de Laura, George Knox, a embauché une secrétaire sournoise qui a décidé de se marier avec son employeur, perturbant ainsi le fragile équilibre du village. Laura pourra-t-elle sauver George des griffes de Miss Grey et aider sa fille, Miss Sibyl Knox, à se fiancer avec celui qu’elle aime ?

Vous êtes ce qu’il y a de plus adorable et de plus précieux au monde, Sibyl, mais il ne faut plus jamais écrire une seule ligne. Contentez-vous de vivre…

Qu’en pensent les Nuages ?

Entre deux ouvrages plus sérieux (un roman sur fond de deuxième guerre mondiale et une biographie), je souhaitais me détendre avec un ouvrage plus « léger ». Objectif atteint avec Bienvenue à High Rising. Paru en 1931, ce premier roman d’Angela Thirkell se veut être une comédie des mœurs au cœur de la gentry anglaise des années 30 (selon la quatrième de couverture). Effectivement, on y suit les péripéties de Laura, écrivaine de romans à succès, qui refuse volontiers d’être associée à la grande littérature. Mère de quatre garçons, elle voit en l’écriture plus un gagne-pain qu’une expression artistique. Son fils Tony, un de mes personnages préférés, est obnubilé par les trains et tout ce qui s’y rapporte (sans pour autant être compris par les adultes). S’en suit une galerie de personnages tous plus déjantés que les autres : Stoker, Dr Ford, Anne Todd, Julian Coates, George Knox, Sibyl et la fameuse Una Grey. Les élites de l’époque (éditeur, écrivain, femme d’un directeur de pensionnat, médecin,…) côtoient les secrétaires et personnels de maison pour notre grand plaisir. Cette diversité permet des dialogues pertinents (ou pas!) et des réflexions souvent très drôles. J’ai parfois eu l’impression d’assister à une pièce de théâtre, au gré des entrées et sorties des personnages. D’ailleurs, le mystère autour du personnage d’Una Grey ajoute un peu de dynamisme au récit.

De High Rising à Low Rising se dévoile le quotidien d’un petit village de campagne anglaise. Le style de l’auteur est très agréable. Dans cet ouvrage, vous ne trouverez pas de longues descriptions, de parallèles avec l’actualité ou de retournements de situations surprenants mais plutôt une fenêtre ouverte pendant quelques mois sur la vie a priori sans intérêt de la gentry anglaise. On pourrait même qualifier cette comédie de satire sociale. L’auteur aborde avec finesse des sujets comme : le mariage et la perception du célibat, la famille monoparentale, la bienséance, la littérature populaire, etc. Et c’est précisément ce qui m’a plu : certes les personnages font une montagne de problèmes insignifiants et se lancent dans des tirades parfois peu compréhensibles (avec un spécialiste du monologue Mr George Knox), mais ils se démènent pour protéger leur environnement, leur amitié et leurs conceptions du monde.

Une comédie pleine de légèreté et de bons sentiments qui m’a fait sourire. À déguster avec une bonne tasse de thé chaud et des scones maison ! Je compte bien poursuivre avec un autre roman de l’auteur : Le Parfum des fraises sauvages.

Note : 4 sur 5.

Bienvenue à High Rising, Angela Thirkell
288 pages
Editions 10/18

1 réflexion au sujet de “Bienvenue à High Rising – Angela Thirkell | Avis”

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s